Les défis

Il ne s’agit pas ici de vous lancer des défis fous et irréalistes. Non, ce sont simplement des petits défis, sur une journée ou une semaine, pour améliorer votre bien-être. Et qui sait, vous pourriez y prendre goût et devenir de véritables champions du quotidien.

Cette année, j’anticipe la rentrée

Après plusieurs semaines de vacances, il est bientôt temps de reprendre le chemin du travail. Entre les achats de fournitures, les inscriptions aux activités extrascolaires et la reprise du boulot, la rentrée est souvent source de stress et d’anxiété. Cette année, pour éviter le blues de la rentrée et se remettre dans le bain en douceur, on s’organise !

Bénéfices :

  • Réduire le stress et éviter l’angoisse qui pointe quelques jours avant la reprise.
  • Aborder la rentrée en pleine forme, être plus efficace et aimable, et mettre toutes les chances de son côté pour réussir cette nouvelle année.

Conseils :

  • Le mot d’ordre est : anticipation. Paperasse administrative, commande de livres scolaires, rendez-vous incontournables… Avancez à la veille ce que vous pourriez faire le jour même !
  • Pour éviter la cohue de dernière minute, achetez dès maintenant ce que vous pouvez en magasin ou commandez vos fournitures scolaires sur Internet.
  • Faites un grand ménage d’automne pour y voir plus clair. Triez vos vêtements et matériel scolaire, rangez vos affaires d’été, nettoyez à fond et (ré)organisez votre espace de travail…
  • Remettez-vous dans le rythme en douceur, en commençant dès aujourd’hui à vous coucher et vous lever tôt.
  • Pour mieux gérer le stress, vous pouvez faire des exercices de méditation. Quelques minutes suffisent, tant que la pratique est régulière et s’effectue dans un environnement paisible.

J’épate mes amis avec un apéritif bien-être

Chips, charcuterie, saucisses cocktail, quiches… Tels sont les incontournables au cœur de nos apéritifs. Pas très varié, n’est-ce pas ? Pourtant, des légumes crus aux soupes froides, des amandes aux fromages frais, il existe une multitude d’options à ces aliments très riches pour profiter des beaux jours avec ses amis tout en prenant soin de son organisme. Et si on prenait l’apéro autrement ?

Conseils :

  • Quoi de mieux et de plus simple qu’un tzatziki maison ? Dans la mesure du possible, préparez vous-même les composantes de votre apéro bien-être afin de limiter les apports en sel et en matières grasses superflus.
  • Vous pourrez remplacer la charcuterie par des fruits de mer, tout aussi simples à déguster avec les doigts. Parmi les produits charcutiers, la viande des Grisons, à base de bœuf, est une bonne option.
  • Pour un apéritif dînatoire, concoctez-le comme vous composeriez un repas équilibré, c’est-à-dire avec des aliments des différentes familles.

Bénéfices :

  • Éviter l’apéritif hypercalorique sans se priver.
  • Vous choisissez les aliments pour leurs qualités gustatives, mais aussi nutritives, ce qui vous permet d’en profiter sans culpabiliser.

Préparer un apéritif léger et équilibré stimulera votre créativité et les papilles de vos convives. Vous pourrez les étonner en imaginant des tables thématiques, mettant par exemple les produits de votre région à l’honneur, ou valorisant un bienfait (apéro « anti-stress », « stop aux coups de soleil » ou « spécial ligne »…).

Je parraine une ruche

Les abeilles sont essentielles à l’équilibre des écosystèmes et à l’Homme, grâce à leur rôle dans la pollinisation des fleurs et des cultures agricoles, mais elles sont en danger. De nombreux facteurs ont conduit à la diminution du nombre d’abeilles dans de nombreuses régions du monde. Et si on leur donnait un petit coup de pouce en parrainant une ruche ? Un geste gratifiant, bénéfique pour l’environnement !

Conseils :

  • Le parrainage d’une ruche prend traditionnellement la forme d’une contribution financière mensuelle ou annuelle. Adressez-vous par exemple à Un toit pour les abeilles. Vous aurez également la possibilité d’accueillir une ruche chez vous, en louant un bout de terrain à un apiculteur. C’est lui qui s’occupera de son entretien et de la récolte du miel.
  • Profitez-en pour découvrir le monde merveilleux des abeilles ! Dévorez des ouvrages sur ces insectes fascinants (Le traité Rustica de lapiculture est une référence incontournable) et, pourquoi pas, suivez une formation.
  • Vous pouvez aussi offrir le parrainage d’une ruche à un proche.

Bénéfices :

  • Parrainer une ruche, c’est agir pour la sauvegarde des abeilles et la biodiversité.
  • Vous recevrez le fruit du travail des abeilles, leur miel !
  • Vous aurez la possibilité de rencontrer des apiculteurs et de rendre visite aux abeilles. Une super opportunité pour découvrir le métier d’apiculteur et en apprendre davantage sur la vie des abeilles et le comportement d’une colonie.
  • C’est un premier pas pour vous lancer dans l’apiculture. De plus en plus de citadins installent une ruche sur leur terrasse ou dans leur jardin. À noter qu’on ne s’improvise pas apiculteur et qu’il y a des réglementations à respecter propres à chaque commune !

Je teste la promenade digestive

Après un bon repas, on se sent parfois un peu ballonné. L’absorption de certains aliments libère des gaz en grande quantité et peut entraîner un inconfort digestif. Pour y remédier, rien de mieux qu’une petite balade. Marcher quelques minutes après le repas aide à digérer et à éliminer, et c’est excellent pour la santé. Fini Facebook pendant la pause-déjeuner, oubliée l’envie de s’affaler devant la télévision après le dîner ; cette semaine, on teste la promenade digestive !

Conseils :

  • La promenade digestive doit s’effectuer après une petite pause (environ 30 min) pour laisser le temps à l’organisme de digérer un peu.
  • Il est recommandé de marcher à allure modérée, pas trop longtemps. Quinze minutes, c’est déjà très bien !

Bénéfices :

  • La position verticale pendant la marche favorise la digestion et permet d’éviter les troubles de l’estomac. La position allongée, elle, aurait tendance à entraîner des reflux gastro-œsophagiens, tandis que la position courbée compresse le système digestif.
  • La marche permet également de faire baisser la glycémie ‒ car après avoir mangé, les concentrations de glucose augmentent ‒ et, pratiquée tous les jours, contribuerait à lutter contre les risques de maladies cardiovasculaires.
  • Vous vous rapprochez un peu plus de l’objectif des 10 000 pas par jour et vous brûlez quelques calories sans vous en apercevoir…
  • … Et vous prenez l’air ! La marche vous oblige à quitter votre poste de travail pour vous changer les idées et décompresser après une matinée ou une journée de boulot bien chargée.

Sept bonnes nuits de sommeil

Rien ne vaut une bonne nuit de sommeil pour se sentir en pleine forme ! Selon la National Sleep Foundation américaine, un adulte a besoin de 7 à 9 h de sommeil. Car bien dormir est essentiel pour notre organisme, et la liste des effets délétères du manque de sommeil sur le corps et le cerveau est longue. Pas facile, pourtant, de trouver le rythme… Une bonne nuit de sommeil, ça se prépare.

Bénéfices :

  • À court et long terme, bien dormir réduit les risques de tout un tas de maladies (du petit rhume à certains cancers) et améliore les capacités cognitives et le bien-être psychique… entre autres.
  • Bien dormir rend aussi plus beau (vous aurez une plus jolie peau et meilleure mine), car c’est la nuit que les cellules se régénèrent.
  • Connaissez-vous les bienfaits de la sieste ? Même au travail, il suffit de s’accorder quelques minutes après la pause-déjeuner pour reposer ses yeux et se détendre, pour réduire le stress et accroître ses performances.

Conseils :

  • Couchez-vous et, surtout, levez-vous à la même heure le plus régulièrement possible pour ne pas perturber votre horloge interne.
  • Dînez léger (mais suffisamment pour éviter les fringales nocturnes), au moins deux heures avant le coucher. Évitez les matières grasses et l’alcool.
  • Éteignez tous les écrans au moins une demi-heure avant le coucher (surtout ceux que vous regardez de près !).
  • Faites de votre chambre une chambre idéale : du silence, de l’obscurité, et une température ambiante voisine de 18°c.

Je ne rajoute plus de sel dans mon assiette

« Pour votre santé, évitez de manger trop gras, trop sucré, trop salé. » Cette recommandation du PNNS (Programme national nutrition santé), vous la connaissez par cœur. Ce qui ne vous empêche pas parfois d’avoir la main lourde sur la salière, et de saler avant de goûter. Après des années d’un tel régime, un plat sans sel vous paraît insipide…

On attaque donc ce défi en douceur, en déshabituant progressivement ses papilles au sel.

Bénéfices :

  • Vous redécouvrez la vraie saveur des aliments et habituez vos enfants aux goûts authentiques.
  • Vous préservez votre santé. Selon l’OMS, consommer 5 g de sel par jour contribue, entre autres, à faire baisser l’hypertension artérielle.
  • Une excuse de plus pour retourner aux fourneaux, et tester des modes de cuisson et des assaisonnements inédits !

Conseils :

  • Privilégiez la cuisine maison, avec des produits frais qui n’ont pas subi de transformation, et assaisonnez-les sans sel.
  • Consommez les aliments à haute teneur en sel ‒ tels que le fromage, la charcuterie ou les soupes industrielles ‒ parcimonieusement.
  • Agrémentez vos plats avec des herbes aromatiques et des épices. En plus de leur saveur, elles apportent de nombreux bienfaits pour la santé. Vous pourrez également utiliser des substituts au sel à faible teneur en sodium, comme le chlorure de potassium.
  • Lisez attentivement les étiquettes. Tout comme le sucre, le sel se cache parfois dans des produits qu’on ne soupçonnerait pas.
Mots clés :

Une semaine pour célébrer la fête des Mères

On aimerait parfois faire un peu plus qu’offrir un simple bouquet de roses à la fin du mois de mai pour exprimer notre gratitude à celle qui nous a préparé de délicieux goûters, qui a assisté à nos matchs de foot, et qui a courageusement veillé les nuits où on avait la gastro. Alors cette année, c’est toute la semaine qu’on célèbre la fête des Mères !

Bénéfices :

Vous rendrez votre chère et tendre maman folle de joie !

Conseils :

  • Dimanche > Apportez-lui le petit-déjeuner et un joli bouquet de fleurs. Révélez-lui votre plan pour cette semaine entièrement dédiée à elle.
  • Lundi > Aujourd’hui, vous êtes à sa disposition. Soigner le cerisier malade, vider le garage, installer un antivirus sur son ordinateur… Interrogez-la sur ce dont elle a besoin que vous fassiez.
  • Mardi > Accompagnez-la dans une activité qui lui tient à cœur. Votre mère adore le yoga ? Faites une séance avec elle. Elle est bénévole dans une association ? Prêtez main-forte l’espace de quelques heures.
  • Mercredi > Et si vous lui présentiez vos amis ? Montrez-lui que vous êtes fier/fière d’avoir une maman aussi cool qu’elle.
  • Jeudi > Fabriquez-lui un cadeau très personnel, qui évoque un souvenir commun. Cela vous donnera l’occasion de vous remémorer le temps où vous portiez un appareil dentaire.
  • Vendredi > Préparez-lui un super repas ; quelque chose de simple, mais de réfléchi.
  • Samedi > Organisez quelque chose de spécial : une soirée avec des proches, des membres de la famille, un road trip dans sa région natale…

Un joli programme en perspective, à personnaliser à l’envi et, pourquoi pas, à réitérer plusieurs fois dans l’année pour montrer à votre maman combien vous tenez à elle.

Je me mets au jardinage

Le bonheur est dans le jardin ! Activité physique en plein air, le jardinage ‒ en plus de ses nombreux avantages intrinsèques comme la production alimentaire ‒ est réputé pour exercer un pouvoir bénéfique sur le corps, l’âme et l’esprit. Prendre soin de ses plantes, c’est donc aussi prendre soin de soi. Et si on s’offrait une garden thérapie ?

Bénéfices :

  • Saviez-vous que 60 min de jardinage permettent de dépenser 300 à 400 kcal ? Comparable à un sport doux, le jardinage fait fonctionner l’ensemble du corps, permettant à la fois de brûler quelques calories et de renforcer ses muscles et ses articulations.
  • Vous cultiverez votre jardin… intérieur ! Le jardinage est bénéfique pour la santé psychique et stimule les fonctions cognitives.
  • Vous vous (re)connecterez à la Nature et apprendrez beaucoup de choses sur les plantes, les insectes, et leurs interactions.
  • Et bien sûr, vous profiterez de produits frais, de saison, et toute l’année !

Conseils :

  • Débutants, prenez le temps de bien vous informer afin de choisir les plantes et l’aménagement les plus adaptés à votre niveau, votre espace et vos besoins.
  • Pour éviter le mal au dos, préférez les outils à manche long et pensez au potager surélevé.
  • Évitez de traiter vos plantes (et notamment vos fruits et légumes). Si vous devez le faire, privilégiez les produits utilisables en agriculture biologique et respectez bien les précautions d’emploi.

Si vous n’avez pas la chance d’avoir un jardin, pas d’inquiétude ! Le développement de l’agriculture urbaine a conduit à la multiplication des potagers partagés partout en France.

J’éteins la télévision pendant les repas

C’est plus fort que nous : épuisés par une longue journée de travail, on se contente parfois d’un plateau-repas, avalé à la va-vite devant une émission de télévision ou un écran d’ordinateur. Or, plusieurs études ont montré que ce comportement, lorsqu’il devient une habitude, peut modifier nos comportements alimentaires.

C’est décidé, on met de côté les écrans pendant les repas pour être plus attentif à ses proches et à son assiette !

Bénéfices :

  • Éliminer une mauvaise habitude qui favorise la surconsommation alimentaire. En effet, absorbé par l’écran, vous détectez moins bien la sensation de satiété et mangez donc davantage. Vous avez également tendance à être plus sédentaire.
  • Mieux apprécier les repas, en se concentrant sur les goûts, les odeurs, les textures dans son assiette.
  • Retrouver la convivialité d’un dîner, et profiter de ce moment privilégié pour consolider les liens familiaux ou les complicités.

Conseils :

  • Lorsque c’est possible, changez de pièce ! Colonisez la salle à manger ou organisez un vrai espace repas ; aux premiers rayons de soleil, passez à la terrasse.
  • Si vous avez peur de rater votre série préférée, avancez vos heures de repas et préparez à manger plus tôt.
  • Si vraiment vous avez envie de picorer un petit quelque chose devant la télévision, optez pour des légumes à croquer.

Consommer plus de protéines végétales

Il faut bien l’avouer, partager une belle entrecôte est à la fois un plaisir culinaire et un moment de convivialité. Si la viande rouge (de bœuf, porc, veau, mouton, chèvre, cheval, sanglier, biche) est bonne pour nous, nous en mangeons toutefois plus que nous le devrions.

En effet, en 2015, selon FranceAgriMer, un Français en consomme près de 1,15kgec par semaine, alors que les spécialistes recommandent généralement de ne pas dépasser 500g de viande rouge cuite (2 à 3 fois par semaine)… Et si on revoyait les choses, histoire d’améliorer notre capital santé tout en soulageant la planète ?

Que les carnassiers se rassurent, il ne s’agit pas de remplacer la bavette par le steak de soja, mais simplement de procéder à un rééquilibrage car la viande rouge a aussi ses qualités : présence de multiples vitamines et minéraux (zinc, fer, sélénium, vitamines B3, B6), bonne biodisponibilité des nutriments présents, première source de vitamine B12. Moins point trop n’en faut.

Bénéfices :

  • Vous améliorez votre capital santé.
  • Vous mangez mieux : en réduisant votre consommation de viande, vous pouvez privilégier la qualité sans grever votre budget. Vous diversifiez également votre alimentation.
  • L’impact environnemental de l’élevage est important. Il faut par exemple 600 litres d’eau bleue (*) pour produire 1 kg de bœuf. Une consommation de viande plus raisonnée entraîne logiquement une production plus raisonnée.

Conseils :

  • Faites le plein de protéines… végétales ! Lentilles, haricots, boulgour, fèves, soja, noix, quinoa…
  • Ne partez pas du principe que vous ferez des repas avec« un truc en moins » mais au contraire avec plein de bonnes choses en plus. Les amateurs de viande ont tendance à trouver les plats non carnés fades. Or, il existe une multitude de recettes sans viande très savoureuses !
  • Composez votre menu pour la semaine en prenant en compte votre mode de vie et vos habitudes. Vous pouvez y intégrer 2 ou 3 portions de viandes rouges, et de vous laisser tenter lors d’occasions spéciales.

Quand vous vous cuisinez un steak de bœuf, rappelez-vous qu’une portion est équivalente à la paume de votre main sur une épaisseur du petit doigt.

(*)eau bleue: l’eau prélevée dans les cours d’eau et les nappes phréatiques, c’est celle utilisée par les humains pour les différentes activités.

Une semaine en mode covoiturage

Tous les jours, vous vous rendez au travail en voiture. Et vous vous dites souvent, coincé dans un embouteillage sur le périph’ à l’intérieur de votre break vide, que ce serait sympa d’avoir un compagnon de voyage. Le covoiturage est fait pour vous !

La pratique se développe progressivement en France, et permet de se déplacer en dépensant moins tout en luttant contre les embouteillages, la pollution et… l’ennui. Quatre personnes dans une voiture, c’est quand même mieux qu’une personne dans quatre voitures, n’est-ce pas ?

Bénéfices :

  • Les frais des trajets sont partagés entre les personnes présentes dans la voiture.
  • Vous réduisez vos émissions carbone et la pollution liée aux émissions de particules fines.
  • Le covoiturage permet d’augmenter le taux d’occupation des véhicules, et donc de décongestionner le réseau routier.
  • Vous partagez un moment agréable avec des proches, de simples connaissances ou des inconnus.

Conseils :

  • Demandez autour de vous si des personnes sont intéressées pour effectuer tel ou tel trajet. Par exemple, envoyez un e-mail sur l’intranet de votre entreprise pour savoir si un collègue habite près de chez vous.
  • Si vous êtes conducteur, évaluez bien les coûts. Vous pourrez prendre en compte les coûts directs (carburant) ou le coût effectif du trajet, en intégrant par exemple l’usure du véhicule et l’usure du véhicule et l’assurance.
  • Parmi la multitude de sites qui mettent en relation conducteurs et passagers, sachez qu’il existe des plateformes totalement gratuites, comme Covoiturage-libre.fr.