Des clichés forts en chocolat !

Le chocolat fait-il grossir ? Est-il véritablement bon pour la santé ? Rend-il heureux ? À l’approche des fêtes de Pâques, on démêle le vrai du faux.

Le chocolat fait grossir

VRAI et FAUX

Le chocolat est très calorique, gras et sucré : son apport calorique est supérieur à 520 kcal/100 g en moyenne. C’est autant, voire plus que le foie gras, les chips ou le kouign-amann ! Sauf qu’on ne consomme pas du chocolat comme on consomme du foie gras. Les Français seraient d’ailleurs particulièrement raisonnables, si l’on en croit le Syndicat du chocolat : les adultes dégustent 11,9 g de chocolat par jour et les enfants 5,7 g. En outre, 30 % du chocolat consommé en France est noir (la moyenne européenne se situe à 5 %), et le chocolat noir, à 70 % de cacao minimum, est paré de plusieurs vertus (lire par ailleurs). Attention cependant, une plus grande quantité pourrait favoriser la prise de poids, comme tous les grignotages gras et sucrés.

Manger un ou deux carrés de chocolat noir par jour peut avoir un effet bénéfique sur le cœur grâce à la poudre de cacao, qui contient des flavonoïdes.

Le chocolat est bon pour le cœur

VRAI

La Fédération française de cardiologie (FFC) l’assure : manger un ou deux carrés de chocolat noir par jour peut avoir un effet bénéfique sur le cœur grâce à la poudre de cacao, qui contient une grande quantité de flavonoïdes (de puissants antioxydants). « Ces derniers diminuent la formation de mauvais cholestérol et de caillots qui bouchent les artères et évitent l’augmentation de la pression artérielle. » Pourquoi le chocolat noir ? Tout simplement parce qu’il contient davantage de poudre de cacao (au moins 30 %) ! Selon la FFC, plusieurs études ont démontré que les consommateurs réguliers de chocolat noir présentaient une réduction du risque de survenue d’événements cardiovasculaires de type infarctus ou accident vasculaire cérébral.

Le chocolat est bon pour le moral

VRAI

Toujours selon la Fédération française de cardiologie, le chocolat noir possède un effet antistress, antidéprime et antifatigue, car le cacao qu’il contient est riche en magnésium, qui contribue à réduire la fatigue et à maintenir des fonctions psychologiques normales. Rend-il heureux ? On évoque souvent la présence de molécules euphorisantes et psychostimulantes, comme la théobromine, molécule proche de la caféine, dans le chocolat. Mais son action sur l’humeur est plus psychologique que physique. La consommation du chocolat est associée au plaisir. On ne le mange pas, on le déguste ! Il est même parfois lié à des souvenirs chéris, et revêt ainsi un aspect émotionnel fort. C’est pour cela qu’il procure chez certains gourmands une sensation de bien-être.

Le chocolat provoque des crises de foie

FAUX

On a tous entendu dire : « Ne mange pas trop de chocolat, tu vas avoir une crise de foie ! ». Si, en période de fêtes, la vésicule biliaire est particulièrement sollicitée, ce sont tous les excès alimentaires qui en sont la cause, et pas uniquement le chocolat. Il contient, certes, beaucoup de matières grasses, mais il ne va pas provoquer, intrinsèquement, une crise de foie. D’ailleurs, la « crise de foie » n’existe pas ! Cette expression désigne en fait des troubles digestifs. Selon Patrizia Carrieri, chercheuse à l’Inserm, le chocolat noir serait même un protecteur du foie, grâce à sa forte teneur en antioxydants, qui aident à lutter contre les radicaux libres.

Le chocolat noir est meilleur pour la santé

VRAI… ET FAUX

Au vu de ce qui a été écrit précédemment, il semblerait que le chocolat noir soit meilleur pour la santé que le chocolat au lait, car il contient davantage de cacao et donc de nutriments. Si l’on compare les compositions nutritionnelles, on y trouve effectivement, en moyenne, deux fois plus de magnésium et moins de sucre. Mais que les amoureux du chocolat au lait se rassurent, ce dernier n’est pas sans qualités ! Il offre par exemple plus de calcium que le chocolat noir.

Quant à savoir si le chocolat est véritablement aphrodisiaque, désolés, nous n’avons trouvé aucune étude confirmant cette hypothèse…