Nicolas Chabanne, serial entrepreneur anti-gaspi

Le fondateur du collectif Les Gueules cassées et de la marque Tous AntiGaspi, avec Carrefour, fait de la consommation responsable son cheval de bataille depuis une dizaine d’années.

Nicolas Chabanne est un serial entrepreneur engagé, un militant de la consommation responsable et de la lutte contre le gaspillage alimentaire. Le Petit Producteur, Les Gueules cassées, Tous AntiGaspi, C’est qui le patron ?!… Ses combats parlent pour lui, même si ce quadra souriant, très sollicité par les médias, ne déteste pas prendre la parole…

Réunir industriels, distributeurs et consommateurs autour d’une cause commune : la lutte contre le gâchis alimentaire.

Ce goût de l’aventure entrepreneuriale lui vient, raconte-t-il fièrement, de son grand-père Jacques Brunot, qui partit vivre à Madagascar dans les années 1930 et fut « le premier à commercialiser le poivre vert en France ». Quant à son amour des mots, il vient de ses études de lettres modernes à la Sorbonne à Paris. « Je voulais devenir journaliste comme mon copain de promotion Nikos Aliagas ! », se souvient-il dans un sourire.

Mais la vie en décide autrement. Après avoir travaillé avec un ami dans une entreprise de lavage de voitures, Nicolas Chabanne bifurque vers la communication territoriale. Désormais communicant (comme son père), il se forge au fil des ans un vaste réseau, à Paris où il travaille, comme à Carpentras, la ville où il a obtenu son bac, après une enfance à Madagascar, et où il a choisi de s’établir avec sa femme et ses trois enfants.

Du Vaucluse à Paris

C’est là, sous le soleil du Vaucluse, que cet orateur aguerri devient militant et bientôt porte-parole de la cause agricole. Il est systématiquement désigné par ses amis agriculteurs pour défendre leurs intérêts et ceux du mieux manger. Membre de la confrérie de la fraise de Carpentras, il sera ainsi en charge de sa promotion à Paris.

Promouvoir la fraise, c’est aussi promouvoir les producteurs de fraises… C’est donc assez logiquement qu’en 2006, Nicolas Chabanne lance Le Petit Producteur chez Monoprix avec son ami Thierry Saint-Michel, producteur d’abricots. Sur les packagings des produits à cette marque, le consommateur peut voir la photo du producteur, une façon de retisser du lien avec le monde agricole.

Mais l’entreprenant Nicolas Chabanne n’en reste pas là. Progressivement, au fil des années, son message se durcit. « Dire que 40 % de la nourriture produite sur terre n’arrive pas jusqu’à nos bouches… ça me révolte !, s’indigne Nicolas Chabanne. Les ressources manquent, nous avons le devoir de consommer tout ce qui est produit. Il ne s’agit pas de tout vendre, mais de tout redistribuer afin que tout le monde ait accès à une nourriture saine. »

Cap sur l’international

La lutte contre le gaspillage alimentaire, c’est le sens de la création du collectif Les Gueules cassées, qu’il fonde en 2013 avec Laurent Pasquier, créateur du site mesGoûts.fr. C’est aussi le sens du combat de Tous AntiGaspi, la marque qu’il lance avec Carrefour en 2016, et qui ambitionne de réunir industriels, distributeurs et consommateurs autour de cette cause commune.

« Nous proposons de reprendre les produits écartés et destinés à être détruits aux industriels français pour les revendre à petit prix sous la marque Tous AntiGaspi », décrit-il. Le collectif empoche 5 % du prix de vente de chaque produit et reverse 1 centime à plusieurs associations caritatives comme la Banque alimentaire.

Depuis un an, les actions des Gueules cassées rencontrent un franc succès. « Nous ne sommes que quatre salariés et nous sommes débordés, raconte Nicolas Chabanne. Des recrutements sont prévus. » Pas de quoi freiner notre quadragénaire hyperactif, bien au contraire. Nicolas Chabanne travaille au développement international de son collectif anti-gaspi. Une nouvelle étape sur la route du serial entrepreneur du mieux manger.

> VOIR LE DOSSIER